Nuclearelectrica souhaite avoir une participation majoritaire dans la compagnie pour les unités nos 3 et 4 de Cernavoda

0 11
 
Nuclearelectrica vise à obtenir une participation majoritaire dans la compagnie chargée du projet, qui construira les unités nos 3 et 4 de la Centrale nucléaire de Cernavoda, a déclaré jeudi le ministre roumain de l'Economie et des Finances, Varujan Vosganian.
 
Selon M. Vosganian, l'Etat roumain présentera dans le cadre d'un projet d'arrêté gouvernemental une formule d'association qui exprime son souhait d'avoir une position majoritaire dans la compagnie chargée du projet. En motivant cette position, l'Etat roumain montre entre autres que c'est lui qui s'occupe de la gestion des déchets nucléaires, a encore dit M. Vosganian.
 
Il a également précisé que l'Etat roumain voulait poursuivre les négociations avec les six compagnies souhaitant participer à la construction des deux unités nucléaires.
 
Bogdan Olteanu, président de la Chambre des Députés (chambre basse du Parlement de la Roumanie, ndlr) a pour sa part jugé normal le souhait de l'Etat roumain de négocier cette position dans la compagnie chargée du projet, afin de défendre ses intérêts.
 
Les discussions concernant la constitution de la compagnie chargée du projet, qui construira les unités nos 3 et 4 de Cernavoda, n'ont pas été gelées, tout comme la compagnie CEZ, un des investisseurs, a annoncé. Par contre, elles continuent dans un nouveau cadre dans les conditions où l'Etat roumain vise à augmenter la participation de Nuclearelectrica à cette compagnie, ont déclaré mercredi à la Rompris, des représentants du ministère de l'Economie et des Finances (MEF).
 
"Le ministre Vosganian a informé hier (mardi, ndlr) les six investisseurs avec qui on négocie la création de la compagnie chargée du projet de la décision du gouvernement relative à l'accroissement de la participation de Nuclerelectrica à plus de 20%, comme l'on avait établi dans un premier temps", ont dit les sources citées, selon qui sur les six investisseurs concernés aucun n'a donné de réponse officielle exprimant le mécontentement vis-à-vis de cette nouvelle condition d'association dans la compagnie chargée du projet.
 
Les discussions se poursuivent dans les nouvelles circonstances. Les six investisseurs devront en informer leurs supérieurs du pays d'origine et la prise d'une décision ne sera pas immédiate, ont encore dit les représentants du MEF.
 
Nuclearelectrica vient d'annoncer la signature d'un accord de coopération avec les six investisseurs qui veulent participer à la construction des 3e et 4e unités et la compagnie chargée du projet devrait être créée au mois de mai, une fois le rapport de la commission de négociations approuvé par le gouvernement de Bucarest.
 
La compagnie CEZ a confirmé en mars dernier qu'elle reprendrait 15% des actions du consortium qui construira et exploitera les unités nos 3 et 4 de la centrale nucléaire-électrique de Cernavoda. Antérieurement, la compagnie roumaine d'Etat, Nuclearelectrica, et les six compagnies souhaitant participer à la construction des unités nos 3 et 4 – ArcelorMittal, CEZ, Electrabel, Enel, Iberdrola et RWE Power – étaient arrivées à un accord d'association en vue de la mise en place d'une compagnie chargé du projet.
 
Les coûts de construction des unités nos 3 et 4 de la centrale de Cernavoda sont estimés à 2,3 milliards d'euros. La durée de l'investissement pour chaque unité à part est de 64 mois, alors que la mise en marche est prévue pour l'an 2014, et respectivement, 2015. Chaque unité aura une puissance installée de 720MW et fournira une quantité d'électricité de 5,2 TWh par an. Le prix de vente de l'électricité est estimé à 28,2-32,5 euros/MWh. Chaque unité aura une durée de vie de 30 ans, avec possibilité de prolongement à 40 ans.
 
La centrale nucléaire de Cernavoda fonctionne actuellement avec deux unités nucléaires, dont la première a été mise en marche en 1996 et la deuxième a atteint la puissance maximum en septembre 2007. Elles fournissent ensemble 18% de la quantité totale d'électricité produite en Roumanie.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata