14 candidats sont jusqu’Å• présent en lice pour la maire de Bucarest

0
 
La course à la mairie de Bucarest a jusqu'à présent inscrit 14 candidats, dont 13 représentants des partis politiques et un candidat indépendant.
 
Quelques heures avant l'expiration du délai accordé pour le dépôt des candidatures, 11 partis ont fait enregistrer au Bureau électoral municipal (BEM) leurs listes des candidats au Conseil général de la ville de Bucarest (CGMB), lesquelles contiennent au moins 540 propositions. Deux formations politiques n'ont pas envoyé leurs représentants au fauteuil de maire, à savoir l'Union démocratique magyare de Roumanie (UDMR) et l'Association des Macédoniens de Roumanie (AMR).
 
Le Parti démocrate libéral (PD-L) sera représenté dans ''la lutte'' électorale par Vasile Blaga, qui ouvre aussi la liste des candidats PD-L au CGMB. Les premières places sur la liste des candidats démocrates-libéraux au CGMB sont occupées par Liviu Negoita, actuellement maire du 3e secteur de Bucarest, les maires adjoints de Bucarest, Razvan Murgeanu et Ioan Popa et par Florin Tica.
 
Du côté des libéraux (Parti national libéral, PNL), c'est le ministre des Transports, Ludovic Orban, qui a posé sa candidature à la mairie de Bucarest. Il a parlé de sa détermination de gagner ''le duel'' avec les autres candidats et s'est dit prêt à assurer ''un développement de Bucarest, à même de lui permettre de devenir une capitale européenne''. Sur la liste des candidats libéraux au CGMB figurent Stefan Meran, Robert Grigorescu, Ion Tanase, Florin Alexandru et Cornel Poterasu.
 
Les sociaux-démocrates (le Parti social démocrate, PSD) a proposé le sénateur Cristian Diaconescu à la fonction de maire de la Capitale. Il ouvre aussi la liste des candidats PSD aux postes de conseiller municipal. Sur cette liste figurent aussi Marian Vanghelie, actuellement maire du 5e secteur de Bucarest, Minica Boaja, Cristian Georgescu et Doina Burcau.
 
Sorin Oprescu, ancien membre du PSD, a lui aussi présenté mardi sa candidature à la Mairie générale de Bucarest. Se considérant comme indépendant sous rapport politique, Sorin Oprescu se dit dépendant des Bucarestois, tout comme son slogan de campagne le montre.
 
La lutte pour le fauteuil de maire général n'est pas dédiée exclusivement aux hommes, le Parti de la Grande Roumanie (PRM) proposant le sénateur Verginia Vedinas. Parmi les candidats du PRM au CGMB, il convient de citer l'interprète de musique populaire Irina Loghin, le conseiller municipal Victor Iovici, l'avocat Adrian Roseti, le conseiller général Nicusor Stan et Mihaela Ionescu.
 
Le Parti conservateur (PC) est représenté dans la course à la mairie de Bucarest par Codrin Stefanescu, qui est également le premier placé sur la liste des candidats conservateurs au CGMB. Selon Codrin Stefanescu, il souhaite faire équipe à la mairie avec l'actuel sénateur Marius Marinescu, dont il soutiendra la candidature à la fonction de maire adjoint. Les conseillers généraux Victor Adir et Alina Moise sont d'autres candidats conservateurs au CGMB.
 
Le président du Parti de l'Initiative nationale (PIN), Cozmin Gusa, s'est inscrit au BEM par l'intermédiaire des représentants du parti, protestant ainsi, par son absence, contre les décisions du Bureau électoral central, qui ne lui a pas permis de se porter candidat de la part de l'alliance avec les Bucarestois, 'La liste de Cozmin', et n'a pas approuvé le logo électoral que celui-ci a proposé pour les bulletins de vote. Gusa ouvre aussi la liste des propositions de conseillers, suivi par la présidente de la section PIN Bucarest, Oana Rotaru, Alexandru Munteanu et l'acteur Andrei Duban.
 
Un autre candidat à la mairie générale est le député PNTCD (Parti national paysan chrétien-démocrate), Aurelian Pavelescu, qui souhaite une campagne décente, basée sur des projets et non pas sur des manipulations et intoxications.
 
Le candidat du Parti de la Nouvelle Génération – chrétien-démocrate (PNG-CD) est Daniel Fuciu.
 
D'autres candidats inscrits dans la course à la mairie de la capitale sont: l'écrivain Alexandru Vladu (Parti populaire de Roumanie), le juriste Adrian Vilau (Union populaire sociale chrétienne), l'avocat Gheorghe Dinu (Parti populaire et de la protection sociale), Dragos Frumosu (Union des retraités et de la solidarité sociale), Nicolae Varbanciu (Parti socialiste roumain), Geo Stroe (président fondateur du Parti de la Roumanie européenne).
 
Les candidats pourront s'inscrire au BEM jusqu'à mercredi 00h00 (heures locales).
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.