Visite de travail en France du Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu

0
 
Le Premier ministre roumain Calin Popescu-Tariceanu effectue les 22 et 23 avril une visite de travail en France, à l'invitation de son homologue, François Fillon.
 
''La présence du Premier ministre roumain dans la capitale de la France marquera une nouvelle étape dans le cadre du partenariat stratégique entre les deux pays, après que le gouvernement de Bucarest eut approuvé la semaine dernière la feuille de route de ce partenariat'', a déclaré, lundi, le porte-parole du gouvernement, Camelia Spataru.
 
Selon la source citée, Calin Popescu-Tariceanu et François Fillon aborderont des thèmes qui figurent sur l'agenda européen, international et des relations bilatérales.
 
Le Premier ministre roumain rencontrera à cette même occasion des membres de la Confédération française des Entreprises, organisme qui réunit des directeurs généraux et des présidents d'importantes compagnies du domaine des travaux publics, des télécommunications, de l'énergie, du bâtiment et du secteur bancaire.
 
Ont effectué des visites officielles en France, en qualité de Premiers ministres, Petre Roman (23-25 octobre 1990), Nicolae Vacaroiu (19-22 mars 1995), Radu Vasile (2-4 novembre 1998), Adrian Nastase (28-30 novembre 2001; 4-5 octobre 2002; 27-28 janvier et 8-9 septembre 2003; 29-30 avril 2004) et Calin Popescu-Tariceanu (6-7 octobre 2005).
 
Le Premier ministre français, Lionel Jospin, a effectué une visite officielle en Roumanie en 2001 (23-24 juillet). Puis, en 2004, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a également effectué une visite officielle, lors de laquelle les perspectives d'adhésion de la Roumanie à l'Union européenne, tout comme le renforcement du commerce bilatéral et les problèmes liés à l'adoption d'enfants roumains ont été abordés.
 
Le Premier ministre français, Dominique de Villepin, a effectué une visite officielle à Bucarest, au 1er février 2007, à l'invitation de son homologue, Calin Popescu-Tariceanu. La visite a marqué le début de la redéfinition de la coopération bilatérale au vu du nouveau statut de la Roumanie de pays membre à part entière de l'UE.
 
Les échanges commerciaux entre la Roumanie et la France ont lieu sur la base d'un ''Accord européen instituant une association entre la Roumanie, d'une part, et les Communautés européennes et leurs États membres, d'autre part'', signé au 1er février 1993.
 
En 2006, la France a occupé la troisième place au classement des partenaires commerciaux de la Roumanie, avec un montant des échanges commerciaux de 4 602,97 millions EUR, se situant à la 4è place, aussi bien au chapitre des exportations (1 938,25 millions EUR), qu'à celui des importations (2 664,72 millions EUR).
 
Des investissements ont été notamment effectués dans le commerce de détail, l'industrie, les transports, les services professionnels, le tourisme, le commerce de gros, le bâtiment et l'agriculture.
 
Au 31 décembre 2006, le capital social souscrit, équivalent en devises étrangères, était de 1 571,68 millions EUR (3è place, après les Pays-Bas et l'Autriche /10,27 pc du montant du capital étranger souscrit), alors que le nombre des sociétés commerciales à participation française s'est élevé à 4 691 (9è place /3,56 pc du nombre total de sociétés commerciales à capital étranger).
Les principales firmes françaises présentes en Roumanie sont Accor, Alcatel, Alstom, Bouygues, Bricostore, Cora, Danone, Eurocopter, Gaz de France, Hervé, Hyparlo-Carrefour, Lafarge, Michelin, Orange, Renault, Serve, Soconac, Société Générale, Veolia Water et Vinci.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.