Sur le marché immobilier roumain, les prix pourraient baisser légèrement, selon le FMI

0 12
 
Sur le marché immobilier de Roumaine, les prix pourraient se tempérer, voire enregistrer une baisse légère, si les flux de capital étranger diminuent et les taux d'intérêt augmentent à la suite des pressions inflationnistes, a déclaré mercredi Juan José Fernandez-Ansola, représentant régional du Fonds Monétaire International (FMI) pour la Roumanie et la Bulgarie.
 
Selon l'officiel du FMI, il est bien difficile à dire comment se situent actuellement les prix sur le marché immobilier de Roumanie par rapport aux fondements économiques.
 
''Nous n'avons pas assez de données pour faire une bonne évaluation des prix sur le marché immobilier de Roumanie, tout comme nous en avons dans d'autres pays'', a dit Fernandez-Ansola.
 
Le ministre roumain de l'Economie et des Finances, Varujan Vosganian, déclarait récemment que les prix sur le marché immobilier roumain commenceraient à se stabiliser durant la seconde moitié de l'année courante. L'une des raisons ayant conduit à une hausse du marché immobilier, d'au moins 30% durant cette dernière année, serait, selon le ministre de l'Economie et des Finances, la stabilité des marchés financiers et la nouvelle possibilité d'octroi de crédits à long terme.
 
Le gouverneur de la Banque Nationale de Roumanie (BNR), Mugur Isarescu, mentionnait de son côté il y a quelques jours que la BNR pourrait publier dans un mois et demi ses premières informations concernant l'indice du marché immobilier. Il a précisé que des techniciens de la BNR et de l'Union des Notaires publics de Roumanie étaient en train de travailler là-dessus.
 
Selon Mugur Isarescu, il ne s'agit pas de contrôler les prix sur le marché immobilier, mais de donner des informations statistiques extrêmement importantes, compte tenu que la prise de décisions dépend de leur véridicité.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata