Moi aussi je suis surpris par la violence de Roumains en Italie, affirme le président Traian Basescu

0
 
Le président Traian Basescu a déclaré ce mardi, à une émission à la radio, qu'il était difficile à expliquer la violence dont témoignaient des Roumains à l'étranger.
 
"Moi aussi je suis surpris par la violence manifestée par des Roumains qui se trouvent dans d'autres pays et il m'est difficile de l'expliquer. Cela d'autant plus que nous nous définissons comme un peuple tolérant, qui sait ce que la pitié signifie. L'explication ne réside que dans la continuité: ils continuent à faire à l'étranger ce qu'ils faisaient dans leur pays", a dit M. Basescu.
 
Il a souligné en échange que les Roumains ne pouvaient pas être définis prenant en compte seulement ces incidents, mais que ceux-ci portaient préjudice à l'image du pays, créant des difficultés dans les relations bilatérales.
 
"Il est très difficile de se situer sur une position favorable dans des entretiens avec des partenaires italiens lorsque de tels événements se passent, parce que ce sont des choses évidentes, non de suppositions. Quand, dans une entrevue au sommet, on met sur la table cette liste, on a un handicap dans la discussion avec les autorités de l'État en question, comme politicien", a ajouté M. Basescu.
 
Il a dit que nul politicien roumain n'acceptera l'idée que les Roumains se voient imposer des restrictions de circulation en Europe. 'Il nous faudra trouver ensemble des solutions avec les États concernés, des solutions qui diminuent la criminalité engendrée par les Roumains à l'étranger', a relevé le président.
 
Selon lui, les Roumains n'ont pas encore, au niveau de toute la nation, la responsabilité d'être Européens, la responsabilité de la conduite européenne. 'Il faudra l'acquérir, il faudra nous auto-éduquer. Il faudra prendre en compte aussi la manière dont on élève en esprit européen la nouvelle génération en écoles, jardins maternels, lycées, universités. L'élément le plus important qui doit être envisagé est une bonne coopération avec les États où les citoyens roumains créent des problèmes', a relevé le chef de l'État.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.