La Roumanie lance pour première fois un projet au siège de l’UNESCO

0
 
La Roumanie présentera dans l'après-midi de jeudi, pour la première fois, un projet au siège de l'UNESCO à Paris, visant à consolider le soutien aux projets déroulés sous l'égide de ce forum international.
 
L'initiative, matérialisée il y a environ deux mois dans la création de la Commission commune de la Chambre des Députés et du Sénat pour l'UNESCO, a visé la mise en place d'une structure permanente chargée de la relation avec l'UNESCO, dans le cadre du Parlement de la Roumanie.
 
Le président de la commission, le député Mihai Malaimare, a déclaré en exclusivité pour la Rompres que la Roumanie a été le premier pays au monde à avoir constitué cette structure parlementaire permanente, aux fins d'assurer un soutien réel aux organismes de l'UNESCO, nationaux et internationaux.
 
Celui-ci a exprimé sa conviction que le projet serait également adopté par les autres États membres et qu'il conférerait à la Roumanie une position privilégiée dans les structures de l'UNESCO.
 
Malaimare a souligné que l'initiative a été saluée par la direction de l'UNESCO et jouit du soutien du directeur de l'organisation, Koichiro Matsuura, qui a eu, cette semaine, à Paris, une entrevue avec la délégation parlementaire roumaine composée de membres de la Commission commune pour l'UNESCO.
 
'L'UNESCO gère un monde qui semble virtuel, en ce moment, dans le sens qu'elle s'occupe non seulement du patrimoine et de la culture, mais aussi de la communication, de la recherche, de la science et de l'éducation. La paix, l'éradication de la pauvreté et de l'analphabétisme sont autant d'objectifs majeurs de l'UNESCO. Nous souhaitons offrir à cette organisation la chance de vois ses idées devenir réalité', a dit Mihai Malaimare.
 
La présentation du projet aura lieu au siège centrale de l'UNESCO, en présence de la direction de l'organisation, de l'ambassadeur de Roumanie à l'UNESCO, Nicolae Manolescu, et d'autres représentants des États membres.
 
La Roumanie fait partie de l'UNESCO depuis 1956. La Roumanie figure dans la liste d'héritage du monde de l'UNESCO avec les sites suivants: les églises du nord de la Moldavie (Arbore, Humor, Moldovita, Patrauti, Probota, Saint Georges de Suceava, Voronet), le monastère de Horezu, les sites et églises fortifiées de Transylvanie, les forteresses daces des montagnes d'Orastie, le centre historique de Sighisoara, huit églises en bois de Maramures, le Delta du Danube. 'La danse rituelle du Calus' a été incluse dans le patrimoine culturel immatériel.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.