Le président Traian Basescu a accueilli les ambassadeurs d’Italie, Belgique et Finlande

0
 
Le président Traian Basescu a accueilli, le mardi 2 septembre, au Palais de Cotroceni (siège de l'Administration présidentielle), les ambassadeurs agréés d'Italie, Belgique et Finlande, Mario Cospito, Léo d'Aes et Irmeli Mustonen respectivement, pour la présentation des lettres de créance de ceux-ci en Roumanie.
 
Les entretiens avec le nouvel ambassadeur d'Italie ont mis en évidence l'intérêt de la Roumanie de continuer à développer les relations politiques et économiques avec l'Italie, informe l'Administration présidentielle.
 
Dans ce contexte, le chef de l'État roumain s'est dit confiant que la mission de l'ambassadeur Cospito permettra le maintien de la coopération bilatérale dans la même voie ascendante.
 
L'ambassadeur italien a pour sa part souligné que l'une des priorités de son mandat consistait dans l'inscription de la Roumanie parmi les dix premiers partenaires commerciaux de l'Italie, estimant que, du point de vue politique, l'importance de la Roumanie pour l'Union européenne (UE) en général et pour l'Italie en particulier était toujours plus grande, aspects mis en évidence aussi dans le contexte des événements de la région, est-il dit dans un communiqué de la présidence.
 
D'autres sujets abordés lors de l'entrevue avec l'ambassadeur italien ont visé la nouvelle législation adoptée par l'exécutif de Rome relativement à la sécurité publique, l'intégration des citoyens roumains, y compris d'ethnie rome, à la société italienne, les mesures prises par les autorités roumaines pour soutenir leurs homologues italiens dans le combat contre la criminalité.
 
Le président Basescu a insisté sur la nécessité d'une coopération entre les institutions judiciaires des deux pays et a souligné l'importance de l'appui italien à la formalisation d'une politique européenne d'intégration sociale des personnes d'ethnie rome.
 
À l'entrevue avec l'ambassadeur du Royaume de Belgique, Léo D'Aes, le chef de l'État a relevé l'importance que la Roumanie attachait au développement équilibré de la coopération bilatérale, dans les domaines politique, économique et culturel.
 
Parmi les sujets abordés ont compté l'accès des citoyens roumains au marché du travail de Belgique et les possibilités d'harmonisation liées aux principaux aspects de l'agenda européen et international.
 
Dans le dialogue avec l'ambassadeur finlandais, Irmeli Mustonen, le président Traian Basescu a souligné l'intérêt de la partie roumaine envers l'expérience finlandaise relative à la sécurisation de sa frontière et implicitement de l'UE avec l'espace extra-communautaire, précise l'Administration présidentielle.
 
Selon la source citée, ont été abordés les résultats de l'activité de la Finlande comme président en exercice de l'OSCE, responsabilité que le pays exerce en 2008, et des opinions ont été échangées sur les effets du conflit russo-géorgien.
 
Le président Basescu et l'ambassadeur finlandais ont manifesté leur intérêt aussi à l'égard de la problématique de l'intégration socio-professionnelle des citoyens d'ethnie rome, le dialogue à ce sujet relevant la volonté politique des deux États d'entamer une coopération au niveau de l'UE, conformément à l'accord commun formulé dans le cadre du Conseil européen et sur la base des futures propositions de la Commission européenne.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.