Le Vatican apprécie la loi des cultes de Roumanie, dit le président Traian Basescu

0
 
Le président Traian Basescu a déclaré ce dimanche, au retour de sa visite effectuée en Italie, que le Vatican appréciait la loi des cultes adoptée en Roumanie, la considérant comme 'un élément de progrès particulier'.
 
Traian Basescu a mentionné en avoir parlé tant avec le Pape Benoît XVI qu'avec le secrétaire d'État du Vatican. Le chef de l'État a précisé que le but de sa visite officielle faite en Italie avait été de resserrer les relations avec le Saint Siège.
 
'Nous souhaitons la consolidation des relations de l'État roumain avec le Saint Siège. La raison pour laquelle nous menons une telle politique vise en tout premier lieu le fait que la Roumanie a environ 3 millions de citoyens qui travaillent dans des pays majoritairement catholiques', a mentionné M. Basescu.
 
Il a précisé à cet égard que les principaux sujets abordés aux entretiens avec les officiels italiens et ceux du Vatican ont porté sur la situation des Roumains d'Italie.
 
Se référant à la réception au Pape Benoît XVI, le président a dit avoir remercié le Souverain Pontife du soutien que le Vatican accordait aux Roumains d'Italie.
 
D'autre part, parlant de la rencontre avec la communauté roumaine, M. Basescu a précisé que l'État roumain soutenait ses citoyens de l'étranger, malgré les affirmations de sceptiques. Il a donné pour exemple, à cet égard, l'acquisition du terrain sur lequel avait été construit l'Évêche de l'Église orthodoxe roumaine d'Italie, soulignant que cette action était le résultat d'un effort commun État-église.
 
'Je pourrais vous dire encore que trois consulats généraux seront ouverts en Italie jusqu'en novembre prochain, ainsi que huit bureaux consulaires, de sorte que la prestation au bénéfice des ressortissants roumains soit plus facile à réaliser', a relevé le chef de l'État.
 
Il a précisé se référer, lorsqu'il parlait de la protection des citoyens roumains, aux personnes qui respectaient la loi, tant la loi du pays où ils vivaient, que celles de l'Union européenne.
loading...
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.