Revue de presse (mercredi, 10 septembre 2008)

0
 
Le rejet par les députés de la motion simple entamée par le Parti démocrate-libéral (PD-L), la croissance économique record au troisième trimestre prévue par les analystes, le test scientifique de Genève sont les principaux sujets abordés ce mercredi par les quotidiens bucarestois.
 
"La motion "Le chauffage central" a été rejetée par les députés", titre Ziarul Financiar, relevant que la motion visant la crise du service public de chauffage central, entamée par le PD-L, a été rejetée mardi par la Chambre des Députés, avec 83 voix pour, dans le contexte où 248 députés étaient présents dans la salle et le nombre des voix nécessaires à l'adoption était de 125. La motion sur le chauffage central a été la première d'une série de motions annoncées par l'opposition pour cette session parlementaire, le PD-L et le Parti social démocrate (PSD) devant déposer séparément des motions aux sujets de l'Éducation – on sollicitera la démission du ministre Cristian Adomnitei – et de l'Agriculture.
 
Dans l'article "La Roumanie – première place en Europe aux embauchages", le journal Gândul écrit que la Roumanie se situe première en Europe quant au nombre de sociétés qui envisagent d'embaucher les trois prochains mois. Selon une étude de Manpower, 32% des employeurs roumains envisagent d'accroître le nombre des employés, alors que seulement 11% prévoient des licenciements du personnel.
 
"Le troisième trimestre s'esquisse comme le meilleur de l'histoire de la Roumanie: +10% au PIB", informe Ziarul Financiar, relevant que le troisième trimestre pourrait apporter une croissance économique record pour la Roumanie, de 10% voire plus, sur la base d'une pointe de contribution de la production agricole. À la fin de cet an, l'avance du PIB devrait se rapprocher de 9%, selon les estimations des analystes."La Roumanie n'a jamais enregistré une telle croissance économique trimestrielle de 2 chiffres", indique le journal, précisant que les analystes de ING Bank ont révisé de 1% à la hausse les prévisions sur la dynamique du PIB pour toute l'année, depuis 7,8% à 8,8%.
 
"On s'attend à ce que l'agriculture ait une contribution importante à la formation du PIB au troisième trimestre, qui représente d'habitude la pointe de croissance. Compte tenu de la volatilité de cette composante, nous voudrions souligner qu'une croissance du PIB de plus de 10% au troisième trimestre ne saurait être excluse", dit Nicolaie Chidesciuc, senior analyste à ING Bank Romania.
 
Le ministre de l'Économie et des Finances, Varujan Vosganian, est plus pessimiste quant à l'évolution du PIB cet an, estimant que, le plus probablement, l'avance économique sera de 8%. M. Vosganian a expliqué que, pour le troisième trimestre, le ministère fera une évaluation en hausse du PIB, après que l'institution avait élaboré une autre évaluation au printemps dernier.
 
Les managers locaux, dans le top 10 quant au pouvoir d'achat, informent Ziarul Financiar et Business Standard. Les croissances salariales pour des positions de management, le maintien des prix dans le domaine immobilier et la récession économique des marchés internationaux ont fait la Roumanie avancer sur la 8e place au monde en fonction du pouvoir d'achat des managers, relève une étude réalisée par la compagnie de conseil en management Hay Group.
 
Sous le titre "Les Roumains à la naissance du monde", Jurnalul National précise que des savants roumains contribuent au grand défi du siècle de Genève. "Aujourd'hui, Big Bang, mais l'un tout petit, dans l'accélérateur de particules de Genève. Les scientifiques referont expérimentalement "le moment zéro" de l'Univers. Un événement scientifique regardé avec peur par les pessimistes, qui annoncent la fin du monde… Les savants roumains contribuent au grand défi du siècle", informe le quotidien cité, publiant une interview avec le directeur de l'Institut de Physique et Ingénierie nucléaire "Horia Hulubei", Nicolae Zamfir, qui garantit qu'aucun risque n'existe. Il dit qu'au CERN de Genève existent 60-70 Roumains.
 
Dans ce contexte, le journal Ziua informe: "Les conservateurs sont descendus dans la rue pour faire arrêter le plus important essai de l'histoire de l'humanité qui, selon eux, menacent le sort de la galaxie. Le sénateur conservateur Marius Marinescu et le secrétaire général du Parti conservateur (PC), Codrin Stefanescu, ont recueilli mardi, devant le siège de Bucarest de la Commission européenne, une cinquantaine de membres cotisants du parti de Dan Voiculescu et une vingtaine de journalistes, dans une dernière tentative de faire arrêter, en dernière ligne droite, une expérimentation qui mettrait en danger 6 milliards de gens."
 
Le journal Cotidianul écrit, sous le titre "La fin du monde est reportée pour octobre", sur la protestation des conservateurs, relevant qu'une centaine de Roumains sont impliqués dans l'essai de Genève.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.