Accord roumano-américain dans le domaine de la prévention du trafic de substances nucléaires

0
 
Le ministre roumain de l'Intérieur et de la Réforme administrative, Cristian David, et l'ambassadeur des États-Unis en Roumanie, Nicholas Taubman, ont signé lundi (15 sept) un accord entre le MIRA et le Département de l'énergie des États-Unis sur la coopération dans le domaine de la prévention du trafic illicite de substances nucléaires et d'autres matériels radioactifs.
 
Selon le ministre Cristian David, à la suite de l'application de cet accord, le Département américain de l'énergie, par le biais de l'Administration nationale pour la sécurité nucléaire, accordera du soutien à la Roumanie pour la prévention de la prolifération des armes et des matériels nucléaires, par la réalisation d'un contrôle efficient du trafic de tels matériels et par l'utilisation de systèmes complexes d'identification dans le cadre des postes frontaliers roumains.
 
"Un système en ligne d'avertissement est réalisé ainsi. Il contient des bases locales et une base centrale de surveillance, en temps réel. Le programme sera appliqué pendant une année", selon l'officiel du ministère de l'Intérieur et de la Réforme administrative (MIRA).
Il a précisé que 30 employés de l'Inspection générale de la police des frontières (IGPF) ont suivi des stages de formation aux États-Unis. Par ailleurs, les collègues américains fourniront à l'IGPF des équipements techniques et des matériels.
 
Le ministre David a remercié le gouvernement américain pour le soutien permanent à la consolidation des relations bilatérales dans le contexte du trafic illicite d'armes et de matériels radioactifs peut être à la base de "possibles et nocives constructions terroristes, qui affectent le plan général de sécurité".
Par ailleurs, le ministre Cristian David a rejeté la possibilité d'entreposage des déchets radioactifs sur le territoire de la Roumanie.
 
Il a ajouté qu'il s'impose que la centrale nucléaire et les instituts de recherche en la matière, à haut degré de risque, disposent de systèmes de sécurité à très haut niveau pour éliminer tout risque.
L'ambassadeur Nicholas Taubman a déclaré, pour sa part, que cet accord offre le cadre de collaboration entre les deux pays, pour détecter les transports illégaux de matériels nucléaires et radioactifs.
 
"Nous collaborerons avec les spécialistes du gouvernement roumain pour faire installer des systèmes modernes de détection des radiations dans les postes frontaliers, les ports et pour offrir des équipements et des services, ainsi que les programmes nécessaires de formation", a affirmé le diplomate américain.
Il a ajouté que cet accord est un pas important pour les efforts globaux du gouvernement américain visant à développer des partenariats pour détecter ce type de matériels dangereux, aux fins de décourager leur utilisation et de les éliminer.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.