Revue de presse (23 sept)

0
 
L'enlèvement d'un ressortissant roumain en Egypte, les préparatifs que les partis politiques font pour le scrutin du 30 novembre prochain et le lancement des candidats pour les élections législatives par le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) comptent parmi les principaux sujets abordés ce mardi par les quotidiens bucarestois.
 
Sous le titre "Touristes enlevés et spoliés en Égypte", le journal Romania libera écrit qu'un ressortissant roumain, 5 Allemands et 5 Italiens, touristes partis en Égypte à leur propre compte, ont été enlevés par des brigands soudanais à Assouan, à 700 km sud du Caire, selon des sources officielles locales et diplomatiques, citées par les agences internationales de presse.
 
Selon le consul de Roumanie au Caire, Marian Stan, à Assouan aurait été enlevée une Roumaine de 33 ans, transportée, aux côtés des autres otages, sur le territoire du Soudan. Le nom de la Roumaine serait Irina Oana Kalis, médecin établie en Allemagne, a informé la chaîne Ralitatea TV. La Roumaine serait partie en Égypte individuellement, où elle se serait inscrite dans une excursion du type safari dans le désert, organisée par un opérateur local.
Le ministre égyptien du Tourisme, Zouhair Garana, a déclaré qu'il s'agissait du 'brigandage, non du terrorisme', précisant que les négociations avec les kidnappeurs étaient en cours.
 
Ziarul Financiar indique dans le même contexte, dans l'article intitulé 'Une Roumaine et 18 autres touristes ont été enlevés en Égypte', que l'ambassade de Roumanie au Caire a confirmé l'enlèvement d'un ressortissant roumain, une femme, à la frontière avec la Libye et non à Assouan. Selon des sources égyptiennes, les kidnappeurs auraient demandé une rançon de 6 millions d'euros, alors que des sources informelles, citées par l'agence Ansa, soutiennent qu'ils auraient demandé 15 millions de dollars.
 
Sous le titre "Réaction lente à l'enlèvement d'Égypte", Evenimentul Zilei relève que les autorités roumaines ne se sont pas concertées pour donner des informations sur l'enlèvement.
 
"Le PNL, le PD-L et le PSD – les derniers mouvements avant la campagne'" titre Business Standard, précisant que les trois principaux partis parlementaires ont organisé lundi des événements à l'horizon des élections du 30 novembre prochain. Le Parti national libéral (PNL, au pouvoir) a lancé ses candidats, le Parti démocrate-libéral (PD-L, opposition) a discuté des possibles candidats aux collèges uninominaux et le Parti social démocrate (PSD, opposition) a abordé, dans le cadre du Bureau national permanent, l'agenda de discussions du Congrès extraordinaire.
 
"Les libéraux se sont hâtés à lancer hier, à la Salle polyvalente, leurs candidats, se vantant pleinement avec toutes les actions du gouvernement", écrit Romania libera dans l'article intitulé "Le PNL attaque les élections du côté gauche". "Plus de 6 000 libéraux ont été présents à la réunion dont environ 400 candidats aux élections de cet automne. Le Premier ministre a annoncé à cette occasion quel était l'adversaire politique dans la campagne électorale: le PSD."
 
Un nombre plus grand de permis de travail pour les étrangers, sujet abordé par le gouvernement, écrit Business Standard. L'exécutif discutera à sa réunion de mercredi d'un mémoire visant à supplémenter le nombre de permis de travail pour les ouvriers étrangers, mais pas plus de 2 000, a déclaré à Business Standard le ministre du Travail, Paul Pacuraru.
Selon l'Office roumain pour les Immigrations, les 10 000 permis de travail pour les travailleurs extra-communautaires, approuvés par le gouvernement pour 2008, ont été déjà épuisés et les patrons ont déposé ce septembre 1 500 nouvelles demandes, qui sont en cours de résolution.
 
"La Roumanie – 9e dans le top des marchés européens d'énergie", titre Bursa, citant l'annonce faite par l'opérateur du marché roumain d'électricité, OPCOM SA, qui mentionne à son tour l'étude élaborée par Moffatt Associates Parnership visant l'examen et l'analyse des marchés en gros d'électricité de l'Union européenne (UE). L'étude place la Roumanie sur la 9e position dans le top des marchés d'énergie les plus liquides et efficaces. Le marché d'électricité de Roumanie a reçu, dans le rapport de Moffatt, le qualificatif 'modéré' au nombre de participants, au nombre d'opérateurs récemment entrés sur le marché et à l'influence des joueurs dominants existants.
 
Dans l'article 'Le domaine immobilier frappé – Les premières victimes roumaines de la crise mondiale', Evenimentul Zilei informe que les développeurs de projets immobiliers sont les premiers hommes d'affaires de Roumanie qui seront gravement affectés par la crise financière internationale, selon les représentants de l'Association des Hommes d'Affaires de Roumanie. Ceux-ci soutiennent qu'après avoir été affectés par la croissance des coûts pour la main d'oeuvre et des matières premières, les constructeurs d'habitations devront supporter le renchérissement des crédits.
 
"Le maïs apporte 1 milliard d'euros au compte des agriculteurs", titre Ziarul Financiar, relevant que la production de maïs est estimée à 7 millions de tonnes, quantité double que celle de l'an dernier. Cela signifie que, à un prix de vente de 0,7 lei/kg (0,19 euro/kg) estimé par les agriculteurs, dans le compte de ceux-ci entreront presque 1,33 milliard d'euros.
 
L'annonce antérieure du ministère de l'Agriculture, selon laquelle la production de maïs atteindra 10 millions de tonnes, a mené à la baisse du prix de jusqu'à 0,35 lei/kg (0,09 euro/kg), mais les agriculteurs prévoient une augmentation de celui-ci jusqu'au moins la valeur de vente de l'an dernier.
loading...
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.