Revue de presse (26 sept)

0
 
La presse bucarestoise de vendredi publie analyses, commentaires et informations en provenance notamment de la zone économique-financière. Parmi les principaux sujets abordés, il convient de citer la décision de la Banque Nationale de la Roumanie (BNR) de maintenir le taux directeur au même niveau, les prévisions d'automne concernant la croissance économique de la Roumanie, les niveaux des salaires et des investissements étrangers, le report de la cotation de plusieurs compagnies d'Etat à la bourse.
 
Bien que la Cour d'Appel de Bucarest ait repoussé jeudi la demande du Parti de la Grande Roumanie (PRM, opposition) d'annuler l'arrêté gouvernemental sur la délimitation des collèges uninominaux, en vue des futures élections législatives en Roumanie, l'incertitude autour de leur date (prévue pour le 30 novembre 2008) persiste, compte tenu que la décision de l'instance judiciaire n'est pas définitive, écrit Ziarul Financiar.
 
"Le système de vote uninominal mène par 1 à 0, mais le match continue", titre à son tour le journal Cotidianul, selon qui "ce n'est qu'après les élections que nous pourrons apprendre si la loi électorale actuelle est valable ou non".
Dans une interview accordée en exclusivité au journal Cotidianul, l'ambassadeur des Pays-Bas en Roumanie, M. Jaap Werner, parle du rôle du Parlement dans la lutte contre la corruption, la politisation des dossiers dans le domaine de la justice et de la nécessité d'une campagne d'image pour la Roumanie.
 
Jaap Werner montre que le Rapport de suivi rédigé par la Commission européenne (CE) sur la Roumanie contient quatre objectifs stratégiques relatifs à la situation dans ce pays et "en fonction de chacun de ces objectifs, il y a des choses qui ont tourné au mieux comme par exemple dans les domaines du Code civil et du Code pénal. J'espère que cet objectif sera atteint d'ici à l'année prochaine", dit l'officiel hollandais, qui continue :
 
"il y a encore, bien sûr, les objectifs liés à l'Agence nationale d'Intégrité (ANI), à la lutte contre la corruption. La Roumanie pourrait atteindre la totalité de ces objectifs. Le point faible du Rapport de la CE a été le Parlement. Ce dernier n'a pas eu cette année un parcours favorable quant la réforme en justice. Il y aura des élections législatives avant la fin de l'année. Je suis optimiste, tant par ma nature que par ma profession. Espérons, donc, que le nouveau Parlement verra plus clairement l'urgence du rôle positif du forum législatif quant à la réforme en justice".
 
"Les salaires, bien petits en Roumanie, en comparaison non pas seulement avec l'Europe occidentale, mais aussi avec l'Europe centrale et orientale, garantissent la poursuite des investissements étrangers directs les prochaines années et, par conséquent, la croissance économique", estime Lucian Anghel, économiste en chef à la Banque commerciale roumaine (BCR), cité par Ziarul Financiar.
 
"Bien que les salaires aient augmenté en 2007 plus vite que la productivité du travail, la Roumanie continue à être moins chère du point de vue des coûts liés à la main d'oeuvre par rapport aux gains de productivité, en comparaison, par exemple, avec la Hongrie, la République tchèque, la Pologne et la Slovaquie", dit Lucian Anghel.
 
Le taux d'intérêt clé sur le leu (la monnaie nationale de la Roumanie, lei au pluriel, ndlr) se maintient à 10,25% par an, a décidé jeudi le Conseil d'Administration de la BNR. C'est le premier vote pour la stabilisation des taux d'intérêt, après que la banque centrale eut effectué à partir du mois d'octobre 2007 jusqu'en juillet 2008 non pas moins de sept majorations de suite, qui ont porté le taux directeur de 7 à 10,25%, en hausse de 3,25%, remarque Ziarul Financiar.
 
"Le maintien du taux d'intérêt n'aide pas le leu", titre à son tour le journal Bursa, qui reprend les déclarations de plusieurs analystes. Parmi ceux-ci, Dragos Cabat, président de l'Association des Analystes financiers de Roumanie, soutient que le leu poursuivra sa dépréciation "tant que la situation est incertaine sur le plan international", alors que Dan Bucsa, économiste en chef à la Bancpost, dit dans le même journal que "la consolidation de la politique monétaire contribuera à la baisse de l'inflation en 2009, mais elle affectera la croissance économique".
 
La variante préliminaire des prévisions d'automne de la Commission nationale des Prévisions (CNP) modifie toutes les estimations officielles concernant la croissance économique jusqu'en 2013 publiées au printemps, le boom du PIB devant se maintenir supérieur à 6% les cinq années à venir, écrit Ziarul Financiar.
La modification la plus spectaculaire des prévisions se réfère à l'année courante quand une croissance économique de 9,1% est à attendre bien que les estimations du printemps aient indiqué une majoration de 6,5% du PIB.
 
"Des prévisions optimistes pour la Roumanie", titre pour sa part le journal Adevarul, en soulignant que le PIB de la Roumanie sera l'année prochaine deux fois plus important que celui de 2005.
La chute cette année de la Bourse des Valeurs de Bucarest (BVB) ont amené les autorités roumaines à prendre la décision de reporter la cotation de plusieurs compagnies d'Etat, en 2008 du moins.
 
"Il n'y aura pas cette année de cotations des compagnies propriété d'Etat sur le marché des capitaux, car nous devons avoir un état d'expansion à la bourse", a déclaré le ministre roumain de l'Economie et des Finances, Varujan Vosganian, dans une interview au journal Gandul. Les compagnies proposées pour cotation à la bourse quand les conditions y seront propices sont la compagnie Nuclearelectrica, l'Aéroport international "Henri Coanda" de Bucarest et le Fonds "La Propriété".
 
La Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (UNCTAD) a inclus la Roumanie parmi les pays développés sous rapport économique, à la suite de son adhésion le 1er janvier 2007 à l'Union européenne, selon la dernière édition du rapport sur les investissements World Investment Report (WIR), informe le journal Romania Libera. C'est pour la première fois que la Roumanie est incluse dans la catégorie des pays développés par une organisation étrangère.
 
La presse annonce aussi l'ouverture jeudi à Bucarest de MultiSonicFest, soit le seul festival de Roumanie dédié au phénomène de fusion. La manifestation a lieu du 25 au 28 septembre avec la participation des artistes roumains, espagnols et argentins.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.