La Roumanie sollicite des éclaircissements à Gazprom et à l’Ukraine au sujet de l’arrêt des livraisons de gaz

0
 
Le ministre roumain de l'Économie, Adriean Videanu, a contacté l'officiel de Gazprom en Roumanie pour solliciter des éclaircissements au sujet de l'arrêt des livraisons de gaz par le point Isaccea 2 (est).
"Nous avons contacté le représentant de Gazprom en Roumanie, selon lequel la situation actuelle n'est pas due à la compagnie russe. Ils fourniront aujourd'hui (mardi) plus de détails. Je souhaite rencontrer les représentants de Gazprom", a affirmé Adriean Videanu.
 
Par voie diplomatique, le Ministère de l'Économie contactera l'Ambassade d'Ukraine pour solliciter des détails au sujet de l'actuelle situation, a-t-il dit.
La situation sera analysée mardi (6 jan) à 16H00, au Ministère de l'Économie, par un Comité chargé de gérer les situations d'urgence.
 
Le Premier ministre Emil Boc et le ministre de l'Économie, Adriean Videanu, ont assuré qu'en dépit de l'arrêt de la livraison de gaz russes le Gouvernement roumain tient sous contrôle la situation et que les autorités auront recours à la réduction de la consommation du combustible au niveau des CET et à l'utilisation du combustible alternatif.
 
Le chef du Gouvernement a ajouté que certains facteurs pourraient influencer les conditions de la livraison des gaz. "Il y a deux contraintes, une liée, sur le court terme, à l'évolution de cette situation entre la Russie et l'Ukraine et, en deuxième lieu, des variables qui peuvent apparaître en fonction des températures extérieures. Si la température atteint moins 15 degrés, certains problèmes de pression pourraient surgir isolément, mais dans ces conditions-là également les équipes techniques sont prêtes à intervenir et à faire face aux défis" – a affirmé le Premier ministre roumain.
 
La quantité de gaz qui entrent chaque jour par ce point est de 4,7 millions m3 de gaz, alors que la consommation quotidienne en Roumanie est de 61,5 millions m3 de gaz. Sur cette quantité, la population consomme 34 millions m3.
La Roumanie importe des gaz naturels russes par deux points, Isaccea 2 et Mediesu Aurit (nord). Avant cette crise des gaz, la Roumanie importait de Russie environ 10 millions de mètres cubes de gaz par jour.
 
La Russie a arrêté jeudi l'approvisionnement en gaz naturels de l'Ukraine, faute d'un accord sur les prix des livraisons pour 2009 et les arriérés de paiement. Le gazoduc alimentant également l'Europe de l'Ouest transite par l'Ukraine, mais les autorités russes ont annoncé que les États de l'Union Européenne ne seraient pas affectés à la suite d'un éventuel arrêt des livraisons vers l'Ukraine.
La Russie assure un quart environ de la quantité de gaz nécessaire à l'Europe.
loading...
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.