Revue de presse (6 jan)

0
 
L'optimisme des analystes quant aux perspectives de l'économie roumaine en 2009, la dévaluation de la monnaie nationale à 4 lei/euros, la situation des Roumains qui ont demandé d'être évacués de la Bande de Gaza, la vague possible de faillites des petits agents immobiliers, la température record de moins 31 degrés Celsius, la fête de l'Épiphanie sont les principaux thèmes abordés ce mardi par les quotidiens roumains.
 
Les analystes sont optimistes quant aux perspectives de l'économie roumaine en 2009, relève Business Standard, tout en précisant que les analystes ont amélioré en décembre leur vision sur les perspectives de l'économie roumaine les six prochains mois, par rapport aux estimations réalisées en novembre dernier, selon une étude effectuée par l'institut allemand ZEW et par Erste Group Bank.
 
Plus de 47% des analystes interrogés estiment que la situation de l'économie roumaine est "mauvaise", mais le poids des experts qui évaluent la situation de l'économie roumaine comme étant "bonne" a augmenté, en décembre, à 23,5%, contre un pourcentage de 29,4% des analystes selon lesquelles la situation est normale.
 
Pour ce qui est des attentes liées à l'évolution de l'économie, l'indice pour la Roumanie a enregistré la plus grande progression au niveau de l'Europe centrale et de l'Est (ECE).
Les analystes sont plus optimistes concernant les perspectives de la Roumanie, par rapport aux attentes relatives aux économies de la Pologne, la Tchéquie et la Slovaquie, mais s'avèrent plus pessimistes quand il s'agit des prévisions visant l'Autriche, la Croatie et la Hongrie. Le poids des experts qui anticipent une évolution normale de la Roumanie a augmenté de 10,6%, à 39,2%, alors que le nombre des pessimistes a baissé à 56,9 pc et celui des optimistes à 3,9%.
 
Les immatriculations de voitures Dacia en France ont augmenté de 33,5% l'année passée, par rapport à 2007, sur un marché qui a chuté de 0,6%, selon les données du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA), écrit le journal Gandul. La presque-totalité des voitures Dacia mises en circulation en France l'année passée a consisté dans des Logan Sedan et Sandero.
 
La monnaie nationale a dépassé le seuil de 4 lei/euros, constatent Business Standard et Adevarul. Le leu a commencé la nouvelle année en franchissant brusquement le seuil de 4 unités/euro. Selon les analystes, cette tendance à la dévaluation se maintiendra et le seuil suivant devrait être de 4,2 lei/euro. La dévaluation enregistrée lundi est survenue avant même que la Banque Nationale de Roumanie (BNR) prenne une décision au sujet de la politique monétaire en matière de change, dont on s'attend qu'une éventuelle réduction accélère la baisse de la monnaie nationale.
 
La plupart des analystes s'attendent pourtant que la banque centrale maintienne le taux à 10,25%, en affirmant que la baisse du leu a été le résultat notamment d'opérations "strictement spéculatives". La BNR aura aujourd'hui sa première séance sur des problèmes de politique monétaire de cette année.
 
Les journaux Gandul et Adevarul informent qu'un bus à bord duquel il y avait environ 200 réfugiés, dont quatre Roumains, a été obligé de rebrousser chemin lundi de la frontière séparant la Bande de Gaza de l'Égypte, en raison des tirs d'artillerie entre les forces israéliennes et les militants du Hamas, ce qui a bloqué la route menant au point frontalier d'Erez. Le bus a été obligé de rebrousser chemin alors que 500 mètres seulement le séparaient de la frontière.
 
Selon le Ministère des Affaires étrangères (MAE), la Croix Rouge, qui organisait le transport, "n'a pas assumé la responsabilité de poursuivre le voyage jusqu'à Erez". Le MAE reste en contact avec tous les Roumains ayant sollicité d'être évacués, mais une nouvelle tentative de passage de la frontière relève toujours de la responsabilité de la Croix Rouge.
 
"Choc dans l'immobilier: 2009 apporte une vague de faillites des petits agents immobiliers", titre Business Standard, selon lequel jusqu'à 80 pc des 10 000 agences immobilières actives avant la crise pourraient déclarer leur faillite cette année, car ne disposant pas des ressources financières nécessaires pour y résister, dès lors que les transactions immobilières sont désormais quasi-inexistantes.
 
Le ton dans la tentative de contrecarrer ce phénomène est donné par l'agent immobilier Coldwell Banker, lequel souhaite lancer un système de franchises qui marquera, d'une part, son extension à toutes les zones du pays mais qui est censée, d'autre part, être une bouée de sauvetage pour les petits agents, lesquels inscriront une grande marque sur leur enseigne pour surmonter la crise.
 
Les quotidiens roumains relèvent, également, que les Roumains célèbrent ce mardi la fête de l'Épiphanie, qui marque la clôture des fêtes d'hiver. Dans la croyance orthodoxe, la fête rappelle le baptême de Dieu dans le Jourdain et la reconnaissance de Jésus comme Messie. L'Épiphanie est célébrée aujourd'hui tant par les croyants orthodoxes que par les catholiques, malgré ses significations différentes pour les deux cultes.
 
Température-record, annonce Jurnalul National. A Intorsura Buzaului, au département de Covasna (centre), une température record pour cette période d'hiver, de moins 31 degrés Celsius, vient d'être enregistrée.
Le journal Gandul relève, sur ce thème, que des records du froid seront encore enregistrés cette semaine en Roumanie.
 
La météo s'améliore pourtant beaucoup vers la mi-janvier, quand les températures monteront jusqu'à dix degrés, selon l'Administration Nationale de Météorologie (ANM), reprise par le journal cité. Les journées deviendront plus chaudes encore au mois de février, avec des températures printanières de 15 degrés, au sud du pays.
loading...
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.