Traian Basescu: L’objectif majeur est d’établir les priorités de la Roumanie en 2009

0
 
Le président Traian Basescu a déclaré lundi (12 jan) avant le départ pour Bruxelles, que l'objectif majeur du déjeuner de travail avec le président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, était d'établir les priorités de la Roumanie pour 2009.
Le chef de l'État a précisé que cet entretien était important d'autant plus que des représentants du nouveau cabinet y participeront, y compris le nouveau Premier ministre et le vice-Premier ministre.
 
"Certes, les sujets abordés, outre les priorités de la Roumanie, viseront la crise économique au niveau européen et les solutions que la Roumanie entrevoit dans le contexte européen pour diminuer les effets de la crise", a affirmé M. Basescu.
Le chef de l'État a mentionné qu'un autre sujet abordé visera l'accélération de l'utilisation des fonds européens.
 
"Si le Conseil de décembre dernier a établi de raccourcir la procédure d'approbation des projets nationaux à Bruxelles depuis 87 jours à 30 jours, il faudra clarifier avec le président de la Commission la manière de le faire aussi dans le plan national. Nous avons une législation qui prévoit l'utilisation des fonds européens et qui fait que les procédures dépassent bien 90 jours, atteignant parfois 180 jours.
 
Or, nous estimons que les procédures roumaines devront faire une exception pour l'impératif européen d'approuver les projets en 30 jours et, à la fois, pour les impératifs d'ordre pratique de la crise économique", a relevé le président.
 
M. Basescu a ajouté que, dans des situations de crise, les États doivent agir par des procédures adaptées à la nécessité d'implanter rapidement les projets.
"L'un des sujets qui seront abordés à la discussion avec la Commission européenne – et l'opinion de la Commission nous intéresse au maximum – vise la crise des gaz déterminée par la dispute entre la Fédération de Russie et l'Ukraine", a mentionné M. Basescu.
 
Il a également précisé que l'agenda des entretiens comportera aussi le point de vue de la Roumanie vis-à-vis de la structure de la CE.
"De ce point de vue, la Roumanie reste ferme sur sa position antérieure, à savoir que toute formule valable pour la Commission, dont on décidera l'automne prochain, serait acceptable pour le pays seulement avec un commissaire qui la représente dans la structure de la CE", a souligné le chef de l'État.
 
Traian Basescu a également relevé que les problèmes visant le financement de l'agriculture feront l'objet des entretiens avec le président de la CE. Il a ajouté que l'entrevue avec M. Barroso s'étalera sur environ une heure et demie, espérant que la Roumanie pourra utiliser, suite à l'entretien et aux clarifications de la CE, "avec efficacité accrue les fonds européens".
 
"Je ferais une observation – et je vous prie de noter que ce n'est pas une observation critique à l'adresse de quelque personne: tous les rapports de la CE relèvent que, si un ministère existe qui soit incapable de promouvoir un projet apte à être approuvé, c'est le ministère des Transports. C'est justement la zone d'intérêt maxime qui soit la dernière du point de vue de l'approbation des projets. Il nous faudra trouver des solutions, mais voir aussi celles proposées par la CE, pour que les travaux d'infrastructure puissent démarrer cet an", a dit M. Basescu.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.