Le meeting des syndicalistes d’Automobile Dacia, soutenu par le patronat

0
 
Le meeting en faveur du maintien de la taxe sur la pollution et de la protection des emplois dans l'industrie automobile, qui sera organisé ce mardi (13 jan) à Mioveni (sud) par le syndicat d'Automobile Dacia (SAD), est également soutenu par le patronat.
Le directeur général de la société Automobile Dacia, François Fourmont, a déclaré, dans une interview publiée mardi par le quotidien Societatea Argeseana, qu'il était "tout à fait d'accord" avec l'action des syndicalistes.
 
"L'objectif de cette manifestation est de réunir et de sensibiliser tous ceux qui sont impliqués et affectés dans l'industrie automobile. Nous sommes tout à fait d'accord avec cette manifestation… d'autant plus qu'au niveau du département d'Arges, l'industrie automobile assure des emplois à quelques dizaines de milliers de gens. La manifestation sera suivie d'une table ronde à laquelle j'ai été invité et à laquelle je participerai", a déclaré François Fourmont.
 
Le directeur général d'Automobile Dacia a également affirmé , dans l'interview, qu'il attendait le soutien de l'État à industrie automobile de Roumanie.
"De même que des paquets de mesures ont été pris aux États-Unis, en France, Allemagne, Espagne et Russie, afin de protéger l'industrie automobile et les fournisseurs, de même il est très important que les autorités roumaines envisagent des mesures à prendre afin de protéger les producteurs et les fournisseurs", a dit François Fourmont.
 
Le syndicat d'Automobile Dacia organise ce mardi, à Mioveni, un meeting pour soutenir la taxe sur la pollution et la protection des emplois dans l'industrie automobile.
Les syndicalistes ont également annoncé avoir invité aux discussions, à l'issue du meeting, des représentants des autorités centrales et locales pour trouver des solutions afin de protéger "la marque nationale Dacia".
Les organisateurs espèrent réunir mardi au meeting entre 5 000 et 8 000 personnes, selon le leader syndical Nicolae Pavelescu.
 
Des représentants de plusieurs confédérations syndicales, de même que des syndicalistes des usines Ford de Craiova ont annoncé leur participation à cette action, selon les organisateurs.
La société Automobile Dacia a annoncé, lundi, un nouvel arrêt de la production pour deux semaines, entre 26 janvier et 8 février, à la suite du manque de commandes, sur fond de l'effondrement du marché interne de voitures neuves.
 
'L'usine Dacia est amenée à prendre cette mesure afin d'adapter sa production à la baisse des commandes, à la suite du déclin des marchés automobiles. Ce déclin se manifeste tout particulièrement en Roumanie, le premier marché du constructeur, où plus d'un tiers de la production de la fabrique de Mioveni a été vendue en 2008", selon un communiqué de la société Automobile Dacia.
 
En décembre 2008, Dacia a vendu 3 622 unités sur le marché interne, soit une baisse de 55% par rapport au même mois de 2007.
Selon les représentants de l'usine, la crise est le résultat notamment du commerce de voitures d'occasion provenant des importations.
Le constructeur automobile roumain Dacia venait à peine de reprendre lundi la production, après une interruption d'un mois, en raison de la baisse sévère des ventes et de l'augmentation des stocks.
 
La société Automobile Dacia avait déjà procédé à plusieurs interruptions de la production entre 11 décembre 2008 et 11 janvier 2009, de même qu'entre 20 novembre et 7 décembre 2008, après quatre autres jours d'interruption, les 30 et 31 octobre et les 13 et 14 novembre.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.