Revue de presse (13 jan)

0
 
Les quotidiens publient mardi notamment des analyses, des commentaires et des informations de la zone économique et financière, les principaux thèmes étant l'évolution de la monnaie nationale, les perspectives du tourisme balnéaire et la crise du crédit bail auto.
 
De même, les journaux annoncent à la une que le ministre de l'Intérieur Gabriel Oprea sera exclu du Parti social démocrate /PSD/ après avoir nommé à la tête du service secret du Ministère de l'Intérieur (DGIPI – la Direction Générale d'Informations et de Protection Interne) le questeur Virgil Ardelean, sans l'approbation de la direction PSD.
 
Le quotidien Ziarul financiar se demande: "Que s'est-il trouvé à la base de cette décision? L'indiscipline d'Oprea ou le pouvoir d'Ardelean?". Selon ce journal, Virgil Ardelean est considéré comme étant "un proche du président Traian Basescu ou du moins prêt à obéir à ses ordres".
 
"Ardelean a une histoire longue et controversée. De même qu'il peut exercer le chantage des autres, il peut à son tour être soumis au chantage. Le PSD n'a pas souhaité que ce service échappe à son contrôle, d'où la rapidité et l'unité avec lesquelles on a agi dans ce cas. Le parti a été pratiquement uni face à Traian Basescu, Mircea Geoana s'avérant réellement le chef du parti", affirme l'analyste politique Stelian Tanase.
 
Le possible limogeage de Virgil Ardelean de la direction de la DGIPI, où il venait justement d'être installé, laisse le chef de l'État sans contrôle direct ou indirect sur le dernier service secret où il n'avait pas placé ses gens, relève Cotidianul, tout en précisant que la Direction Générale d'Informations et de Protection Interne du Ministère de l'Intérieur (DGIPI) est le seul service secret que le président Traian Basescu ne contrôle pas à ce moment.
 
"La nomination de Virgil Ardelean, un personnage qui a su se rendre utile au pouvoir à l'époque tant du PSD, qu'après l'arrivée de Traian Basescu au Cotroceni, représente le dernier épisode seulement d'une série plus longue par laquelle le chef de l'État s'est assuré le contrôle direct ou indirect des autres services secrets roumains, relève également Cotidianul.
Dans l'article "L'ont-il stoppé?", du quotidien Romania libera, l'analyste Cristian Pîrvulescu affirme que le retrait du soutien politique au ministre Oprea annonce une rupture au sein du PSD.
 
En échange, selon le journaliste Adrian Ursu, dans Cotidianul, les événements sont une attaque à l'adresse du président Traian Basescu.
Après la publication lundi par la Banque Nationale de Roumanie (BNR) d'un cours de référence de 4,2684 lei pour un euro, soit un niveau minimum historique de la monnaie nationale, les journaux analysent mardi les conséquences de cette situation au niveau de la population et procèdent à des estimations sur l'évolution du leu à court terme.
 
Dans ce contexte de dévaluation de la monnaie nationale, relève le quotidien Ziarul financiar, "les banques roumaines prennent en compte la hausse de l'euro jusqu'à des pics de 4,5-4,7 lei à l'automne".
Selon Nicolaie Alexandru-Chidesciuc, économiste en chef de l'ING, "la Banque Nationale de Roumanie (BNR) permet l'affaiblissement du leu, visant à corriger le déficit externe".
 
"Ce rythme de dépréciation de 3-4 bani par jour est très grand et je ne crois pas qu'il soit soutenable. Le cours est déjà élevé et je compte sur une correction au Ier trimestre. Je m'attends à une évolution sinusoïdale au cours de l'année, mais le leu restera sans doute plus faible, avec un taux moyen annuel légèrement supérieur à 4 lei/euro, mais en aucun cas vers 5 lei/euro", a commenté, pour Ziarul financiar, Lucian Anghel, économiste en chef de la BCR.
 
"A la suite de la poussée de dévaluation de la monnaie nationale, les producteurs de denrées alimentaires annoncent des renchérissements jusqu'à 25% de la viande, du pain et des produits laitiers. Les mensualités au cas des crédits en euros, de même que les factures de la téléphonie mobile et de l'abonnement à la télévision par câble seront également plus grandes", écrit le quotidien Adevarul.
 
Les compagnies de Roumanie qui importent des gaz naturels via les intermédiaires agréés par le fournisseur russe Gazprom ont enregistré dans la première semaine de crise un manque à gagner de 35 millions de dollars, soit le montant des importations qu'elles auraient dû recevoir au cours de cette période, relève le quotidien Ziarul financiar.
Le tourisme roumain pourrait attirer des fonds européens pour un milliard d'euros, la première priorité du nouveau ministre du Tourisme, Elena Udrea, étant le tourisme balnéaire, écrit Ziarul financiar.
 
"La Roumanie détient un tiers des sources thermales de l'Europe et je crois que nous pouvons devenir l'une des premières destinations européennes du tourisme balnéaire", a dit Elena Udrea, tout en précisant que la ville de Bucarest est située sur une source d'eau thermale qui doit être mise en valeur.
Les déclarations du ministre ont été faites à la suite de la réunion du Conseil Consultatif du Tourisme, où la création d'un comité chargé de promouvoir le littoral roumain en 2009 a été décidée, relève le quotidien Gândul.
 
De plus en plus de voitures sont retournées aux compagnies de crédit bail, qui ne parviennent à les revendre que très difficilement. Une avalanche de dossiers des compagnies spécialisées dans la récupération de créances a été enregistrée les deux derniers mois de l'année passée, relève Cotidianul.
 
"La hausse en 2008 par rapport à 2007 du nombre de personnes qui doivent acquitter le restant des dettes auprès des compagnies de crédit bail a été de 88% environ, dont 50% se sont ajoutés au portefeuille de notre agence les deux derniers mois de 2008 seulement, quand a été enregistrée une véritable avalanche de clients des firmes de crédit bail qui, ne pouvant plus couvrir les mensualités, ont commencé à rendre les voitures", affirme dans le quotidien cité Iulian Urban, le fondateur d'une compagnie bucarestoise de récupération financière.
 
Les salariés de Banca Comerciala Romana déclarent mercredi une grève générale d'une durée illimitée, mécontents de leurs salaires, annoncent les quotidiens Adevarul et Romania libera.
D'autre part, la direction de la banque affirme que, dans le contexte économique actuel, des revendications de ce genre sont irréalistes, alors que le journal Cotidianul fournit des détails sur ce thème dans l'article "La première grève générale dans le système bancaire roumain".
 
A la suite de la baisse dramatique et permanente des marchés automobiles, surtout du marché roumain, la fabrique de voitures Dacia arrêtera sa production au cours de la période 26 janvier – 8 février 2009, a annoncé le producteur. La compagnie a repris lundi sa production après un mois d'interruption, le nouvel arrêt annoncé étant le cinquième ces derniers mois, constate Romania libera.
 
La presse annonce que les sportifs roumains Szilvester Kozma et Remus Tudor – saut à ski- se sont qualifiés pour les Jeux Olympiques d'hiver de Vancouver 2010 et les compétitions de la Coupe du Monde, grâce aux résultats obtenus lors des Coupes continentales. Les deux sportifs sont les premiers Roumains à se qualifier pour ce genre de compétitions.
loading...
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.