La BNR a modifié partiellement les normes de crédit

0
 
La Banque Nationale de Roumanie (BNR) a annoncé jeudi (15 jan) la modification partielle des normes de crédit, en éliminant aussi une des exigences non essentielles de la feuille d'analyse lors de l'octroi d'un crédit – le test de stress.
 
"Lors de la séance du 15 janvier 2009, le Conseil d'administration de la Banque Nationale de Roumanie a approuvé l'amendement du 'Règlement no 11/2008 modifiant et complétant le Règlement de la BNR no 3/2007 sur la limitation du risque de crédit dans le cas des crédits destinés aux personnes physiques", relève un communiqué de la BNR.
 
Au mois d'août 2008, le CA de la BNR a approuvé ce Règlement (en application depuis le mois d'octobre 2008) en vue du renforcement du cadre prudentiel et de l'amélioration du management des risques afférents aux crédits accordés aux personnes physiques sur fond de persistance de la crise sur les marchés financiers internationaux.
 
L'analyse effectuée relève que le taux de remboursement des crédits est sensiblement moindre dans le cas des débiteurs ayant contracté des crédits garantis par des hypothèques, comparativement à d'autres catégories de débiteurs (par exemple des crédits à la consommation et de besoins personnels non garantis).
 
Tenant compte de ces évaluations et pour limiter les effets de la crise internationale sur l'économie roumaine, le CA de la BNR estime opportune la différenciation des conditions d'octroi des crédits garantis par des hypothèques, par rapport à ceux qui sont applicables à d'autres catégories de crédits et en conséquence l'amendement du Règlement.
 
A cet effet, le CA de la BNR a décidé que, sur la base d'analyses solides, les prêteurs auront la possibilité de calculer un taux d'endettement supérieur aux demandeurs de crédits, dans les cas où ceux-ci garantiront les emprunts par des propriétés immobilières de bonne qualité.
 
Nous précisons qu'en sa qualité d'autorité de réglementation et de surveillance, la BNR définit le cadre général relatif au management du risque pour les institutions de crédit et les institutions financières non bancaires, en vue d'assurer la stabilité financière.
 
L'établissement, concrètement, des conditions du crédit et concernant la gestion des risques échoit tout de même aux emprunteurs, par l'intermédiaire des normes propres de crédit, avec l'obligation de respecter les orientations générales en la matière. Dans ces conditions, l'évolution du crédit dépend principalement de la capacité des emprunteurs à mobiliser de manière soutenable les ressources financières requises et du respect simultanément des principes prudentiels.
Les nouvelles dispositions entreront en vigueur à la date de leur publication dans le Journal Officiel.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.