Traian Basescu: La Roumanie a aussi d’autres solutions que le FMI

0
 
Le président Traian Basescu a déclaré vendredi (16 jan) lors de la Conférence de l'Alliance des Confédérations Patronales de Roumanie (ACPR) "Priorité et mesures concrètes anticrise", que la dernière chose que le gouvernement fera serait de demander un emprunt au Fonds monétaire international (FMI).
 
"La dernière chose que le gouvernement fera serait de demander un emprunt au Fonds monétaire international (FMI). Je sais que c'est une idée controversée, mais nous prendrons en compte les zones pratiques. Le déficit du compte courant peut être financé par un prêt européen. Un fonds a été déjà constitué pour les pays de la zone non euro. Nous devrons être très réfléchis, car nous avons un problème: l'économie de la Roumanie ne peut plus être mise dans la matrice du fonds", a affirmé Basescu.
 
Le chef de l'État s'est dit persuadé que la Roumanie aussi d'autres solutions que le FMI.
"Nous pouvons coopérer avec l'Union européenne, la Banque mondiale, la Banque européenne d'investissements. Plus encore, à partir de cette année, l'UE nous accorde 5,9 milliards d'euros. Les ministères ont contracté des prêts aux banques d'un montant de 3 milliards, qui ne sont pas utilisés… L'économie n'est donc pas à court de financement, le grand problème est d'utiliser cet argent", a souligné le président.
 
Par ailleurs, Traian Basescu a souhaité clarifier une autre question, celle des obligations échéantes que le gouvernement doit financier.
"Pour que les choses soient claires, j'ai parlé de 3 milliards d'euros, mais en réalité le gouvernement doit assurer 9 milliards sur le marché, parce qu'il doit financer les obligations échéantes.
 
Vous savez très bien que, ces deux dernières années, la trésorerie et le gouvernement a obtenu des crédits à court et moyen terme, ces obligations devant être refinancées. Donc 3 milliards, le déficit, et encore 9 milliards, les dettes échéantes, c'est le besoin de financement", a précisé Traian Basescu.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.