L’agence Coface estime une croissance économique de 2% pour 2009 et maintient la note du pays à A4

0
 
L'agence Coface accorde la note de pays A4, en baisse, à la Roumanie pour janvier 2009 et la note A4 pour toute l'année 2009, ce qui suppose la prévision d'une situation médiocre des paiements, qui pourrait s'aggraver en raison d'un milieu économique et politique en cours de détérioration, a déclaré mercredi (21 jan) le directeur de Coface Roumanie, Cristian Ionescu.
 
En septembre dernier, Coface a maintenu la note de pays pour la Roumanie à A4, tout comme au début de cet an, à cause des déséquilibres macro-économiques.
"La note de pays A4 signifie une situation médiocre des paiements, qui pourrait s'aggraver en raison d'un milieu économique et politique en cours de détérioration. Malgré cela, la probabilité de non paiement est encore admissible", affirme Cristian Ionescu.
 
Coface estime une avance économique de 2% pour 2009, une inflation de 6,3%, des exportations de 49,7 milliards de dollars et des importations de 72 milliards de dollars cet an. Le déficit du compte courant est estimé à 10,5% du PIB.
Selon une étude de Coface, la dette extérieure des compagnies a atteint 50 milliards de dollars en 2008, comme effet de la crise économique, alors que le poids des crédits en devises a avancé de presque 60%.
L'économie surchauffée de la Roumanie a ressenti puissamment le choc de l'onde de crise, selon la source citée.
 
Ainsi, en 2008, les ventes des biens d'utilisation durable ont reculé de 10-13% en novembre-décembre par rapport à la période similaire de 2007 et la production des biens d'utilisation durable a baissé de 24,1% en novembre dernier.
Le volume des transactions immobilières a reculé de 70% en 2008 face à 2007 et les ventes de voitures Dacia ont baissé de 55% en décembre dernier face à décembre 2007.
Les exportations ont reculé de 17% en décembre dernier par rapport au même mois de 2007.
 
Les recettes du budget, provenant de taxes, ont baissé de 20% en novembre dernier et le déficit budgétaire a atteint 5% du PIB en 2008. Plus de 23 000 salariés ont été licenciés le dernier trimestre de 2008 et 20 000 ont été envoyés en chômage partiel.
Quant aux compagnies commerciales, 90% des transactions commerciales sont payées avec un retard moyen de 90-120 jours.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.