Le gouvernement présente aux syndicats une première forme du budget pour 2009

0
 
Le gouvernement présentera aux syndicats une première forme du budget pour 2009, qui sera débattue le mardi 27 janvier avec les patronats, la forme finale devant être approuvée le jeudi 29 janvier.
Le Premier ministre Emil Boc et le ministre des Finances, Gheorghe Pogea, ont eu le vendredi 23 janvier une rencontre, au siège du ministère des Finances, avec les représentants des syndicats et patronats.
 
"Nous avons discuté des majorations salariales et la première forme du budget nous sera présentée lundi", avait déclaré à l'issue de la rencontre le président de la confédération Cartel Alfa, Bogdan Hossu.
 
Le Premier ministre Emil Boc a déclaré vendredi, à l'issue de l'entrevue au ministère des Finances avec les patronats et les syndicats sur le budget et les mesures anticrise que le budget devrait être adopté le 29 janvier.
Il a ajouté que les propositions faites par les patronats et les syndicats en marge du budget d'État seraient analysées en détail et que les autorités essaieraient de les inclure dans le plan de mesures anticrise, ainsi que dans le projet de budget.
 
"L'optique générale du programme anticrise est centrée sur le développement économique, cela signifie que la composante principale du budget et du plan de mesures anticrise vise le développement économique, le soutien au milieu d'affaires. Nous envisageons d'allouer 20% du budget aux investissements, de soutenir massivement les investissements publics dans l'infrastructure, à savoir les transports, les périphériques, les routes nationales, les autoroutes, ainsi que dans l'infrastructure des domaines de l'environnement, de l'éducation, de la santé, de l'agriculture", a précisé Emil Boc.
 
Le Premier ministre a précisé que la deuxième composante du budget concerne l'élimination des potentiels blocages dans l'économies dus au non paiement des factures restantes, l'acquittement des dettes de l'ancien gouvernement et des subventions restantes étant une priorité, de sorte que l'État ne soit pas à l'heure un facteur supplémentaire de blocage, dans le contexte de la crise économique.
Par ailleurs, une autre priorité sera, selon le Premier ministre, l'absorption des fonds européens.
 
Le plan de mesures anticrise, qui devrait être adopté dans l'immédiat, par ordonnance d'urgence, vise 3,84% du PIB, a déclaré vendredi le président de la Confédération patronale UGIR-1903, Ioan Cezar Coraci, à l'issue de l'entrevue avec le Premier ministre Emil Boc et le ministre des Finances, Ghoerghe Pogea.
 
Le paquet de mesures anticrise comporte aussi des mesures de perspective, qui, aux côtés des mesures immédiates, s'élèvent à 27 milliards de lei (6,86 milliards d'euros), soit 4,6% du PIB. Le produit interne brut (PIB) est estimé cette année à 579 milliards de lei.
Les partenaires sociaux ont demandé à l'exécutif l'adoption immédiate de ces mesures et non pas en même temps que le budget pour 2009, dont l'approbation nécessite un circuit plus long.
loading...
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.