Revue de presse (26 jan)

0 8
 
La possibilité du déclenchement de poursuite pénales à l'encontre de l'ancien-Premier ministre Adrian Nastase, l'éventuelle candidature de l'ex-Premier ministre Calin Popescu-Tariceanu aux élections présidentielles, la perspective de la garantie par l'État de prêts pour l'industrie auto, les restructurations de personnel annoncées par le ministre des Transports, la suspension de la production par les usines Automobile Dacia, une interview avec le ministre des Affaires étrangères, la tentative de relancer le projet Nabucco, la question des licenciements dans une période de crise, les mesures prises par les compagnies pour couvrir la chute de la monnaie nationale comptent parmi les sujets les plus importants abordés dans les quotidiens bucarestois de lundi.
 
"La sacrification de Nastase: le test de l'alliance PSD-PDL" est le titre d'un article de Romania libera. "Le Bureau permanent de la Chambre des Députés décide aujourd'hui s'il enverra à la commission juridique les documents par lesquels le procureur général Laura Codruta Kovesi sollicite le déclenchement de poursuites pénales à l'encontre de Adrian Nastase.
 
Le PSD (Parti social démocrate) et le PD-L (Parti démocrate-libéral) n'ont pas pour le moment un point de vue commun dans le cas de Nastase", relève le journal. "Les deux partis au pouvoir devront décider en première instance s'ils laisseront Adrian Nastase dans les mains de la Justice ou s'ils continueront à le protéger", ajoute le quotidien mentionné.
 
"La course pour Cotroceni, préparée par Dinu Patriciu", informe Evenimentul Zilei. "Calin Popescu-Tariceanu prend au sérieux la possibilité de s'inscrire dans la course pour Cotroceni (siège de l'Administration présidentielle), discutant de cette variante avec se proches dont l'homme d'affaires Dinu Patriciu, soutiennent des sources libérales. En échange de sa candidature, le chef du Parti national libéral (PNL, opposition) pourrait recevoir l'acceptation des leaders importants du parti de rester à leur tête jusqu'en 2010, bien que son mandat expire cet an", ajoute le journal Evenimentul Zilei.
 
"Berceanu annonce des restructurations de personnel aux Chemins de Fer roumains" est un autre titre de Romania libera. Selon le journal, "le ministre des Transports, Radu Berceanu, envisage de réduire le nombre du personnel qui travaille aux sociétés appartenant à la Compagnie nationale les Chemins de Fer roumains (CNCFR), estimant que celles-ci sont surchargées. Toutes les sociétés de la CNCFR entreront dans un ample programme de restructuration de personnel en raison du surchargement de l'organigramme ces derniers ans, a déclaré hier à Craiova le ministre des Transports".
 
"Dacia ferme la fabrique la 5e fois les quatre derniers mois", écrit Business Standard. Ainsi, "Automobile Dacia suspend de nouveau sa production, pour deux semaines, du 26 janvier au 8 février, suite à la baisse dramatique et permanente des marchés auto, surtout de celui de Roumanie, la compagnie cessant totalement la production pour plus de deux mois ces quatre derniers mois".
 
Cotidianul publie une interview avec le ministre des Affaires étrangères, Cristian Diaconescu. Le dignitaire a déclaré que "les livraisons directes de gaz russe représentent une priorité non seulement pour la Roumanie, mais aussi au niveau européen. La découverte d'une alternative ou une interconnexion plus sérieuse du point de vue énergétique représentent actuellement pour la Roumanie des priorités de nature économique; personne ne doit les interpréter comme une sorte de réaction politique à ce qui s'est passé et,évidemment, le sujet devra être abordé avec les partenaires russes".
 
"L'Europe tente de relancer le projet Nabucco, la Russie accélère North Stream", informe Business Standard. Selon le quotidien, "des leaders gouvernementaux des États impliqués dans le projet de construction du gazoduc Nabucco dont la Roumanie, des représentants de la Commission européenne, ainsi que de potentiels fournisseurs de gaz se réuniront à Budapest pour aborder la planification et le financement de la construction du gazoduc qui devra transporter des gaz de la zone caspienne et de l'Asie centrale jusqu'en Autriche, évitant la Russie.
 
La réunion est organisée après qu'une dispute entre Moscou et Kiev a mené à la réduction voire l'interruption des livraisons de gaz russe en Europe par l'Ukraine, pendant deux semaines".
 
"Les licenciements, une grande leçon pour les communicateurs", écrit Saptamâna Financiara. "Dès le début de la crise, les annonces visant des licenciements collectifs ont commencé à couler sans cesse, déterminant des vagues de panique et anxiété non seulement aux rangs des compagnies en question, mais aussi à l'extérieur. La manière dont est abordée la communication de ce sujet est devenue très difficile, parce que plusieurs facteurs extérieurs sont impliqués dans le processus, souvent difficile à contrôler".
 
"Des compagnies augmentent les salaires pour couvrir la chute du leu", informe Business standard. "Une partie des compagnies du marché roumain ont effectué des croissances salariales comprises entre 4% et 10% pour compenser la différence entre le leu (monnaie nationale) et l'euro. Cette mesure vise le salaire fixe et envisage la motivation et la rétention de personnel".
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.