Revue de presse (29 jan)

0
 
Les discussions sur le budget d'État entre le Premier ministre Emil Boc, le président Traian Basescu, les syndicats et les patronats, les licenciements annoncés à la compagnie Petrom et dans le pays, la possibilité que Bucarest organise la finale de la Coupe de l'UEFA en 2012 sont les principaux sujets abordés ce jeudi par les quotidiens bucarestois.
 
Les discussions sur le budget d'État pour cet an se sont poursuivies mercredi, n'étant pas finalisées à la clôture de l'édition, écrit le journal Ziua, relevant qu'à midi se sont rencontrés de nouveau, au ministère des Finances, le Premier ministre Emil Boc et le ministre des Finances, Gheorghe Pogea, avec les représentants des syndicats et des patronats.
 
"Les gouvernants ont annoncé que ce jeudi le budget sera approuvé par l'exécutif. Ce qui est peu probable. Il est plus possible que, lors de la réunion d'aujourd'hui, le cabinet Boc approuve les indices macro-économiques qu'il a déjà annoncés quelques fois: croissance économique de 2,5%, déficit du budget de 2%, taux moyen de change de 4 lei/euro, inflation moyenne de 5%", écrit le journal mentionné.
 
"Pourquoi le budget s'est bloqué: pas "combien", mais "d'où"", relève Business Standard. Selon le quotidien, les chiffres avancés par le cabinet Boc, prix en compte pour le budget d'État pour 2009, sont très proches des prévisions du FMI, dont la délégation effectue à Bucarest une évaluation jusque la semaine prochaine, selon des sources proches aux discussions.
 
Alors que le ministre des Finances compte sur une croissance économique de 2,5%, le FMI voit le rythme d'avance du PIB à 2,3%, mais le plus grand doute vise "le soutien politique de ces cibles et la capacité réelle de mettre en place les mesures qui assurent la réalisation des objectifs du gouvernement", ajoutent les sources mentionnées par le quotidien cité.
 
"La Roumanie à un pas du collapsus économique si elle ne gèle pas les salaires", titre Romania libera, relevant que les analystes avertissent que, si l'exécutif cèdait aux pressions syndicales, les conséquences pourraient être catastrophiques. Le journal ajoute que le mesure de gel des salaires par un moratoire de six mois, que le président Basescu aussi soutiendrait, a été rejetée jeudi par les représentants des syndicats à l'entrevue avec le chef de l'État.
 
"À l'issue des discussions, les syndiqués ont dit avoir convaincu Traian Basescu de ne plus insister sur le moratoire, malgré le fait que le président les avait avertis des éventuelles conséquences qu'auraient les croissances salariales. Le gel des salaires est, selon les spécialistes, une mesure indispensable, en absence de laquelle la Roumanie "entrera en collapsus", relève le journal.
 
Les usines Vulcan cherchent des partenaires dans l'Amérique du Sud pour l'élargissement, écrit Business Standard. L'homme d'affaires Ovidiu Tender, qui contrôle les usines bucarestoises Vulcan, fournisseur traditionnel d'équipement lourd sur le marché de l'Amérique du Sud, prend en compte la construction au Venezuela, Brésil ou en Argentine de fabriques où soit fabriquée une partie de l'équipement livré.
 
"Nous envisageons d'inaugurer une filiale de Vulcan en Amérique du Sud, en tout premier lieu pour diminuer les coûts du transport. Je chercherai des partenaires locaux qui se verront offrir une participation minoritaire", a déclaré l'homme d'affaires à Business Standard. Ovidiu Tender ajoute que celle-ci pourrait être la seule décision d'extension qu'il prendra cet an, les autres investissements annoncés pour 2008 étant gelés faute de financement.
 
Les Roumains de Micrisoft ne craignent pas les licenciements, informe Romania libera, relevant que la déclaration d'un sénateur américain, qui a sollicité à la compagnie Microsoft de protéger les salariés américains lorsque des licenciements ont lieu, a été reçue avec ironie par les Roumains qui travaillent au géant de la TI. Le journal Romania libera a parlé avec quelques-uns des 300 Roumains qui travaillent au siège central de Microsoft de Seattle de la possibilité de perdre leurs emplois dans le proche avenir.
 
Le sénateur républicain de Iowa, Charles Grassleya, a affirmé la semaine dernière que "Microsoft a le devoir moral de défendre les salariés américains, en leur donnant priorité pendant cette période difficile du point de vue économique".
La compagnie Petrom licenciera 3 000 salariés dès le 1er février, par étapes, selon l'Agence départementale pour les Emplois de Prahova (sud), informe Business Standard.
 
Dans ce contexte, Jurnalul National et Romania libera annoncent "une situation dramatique sur le marché du travail", écrivant que 641 sociétés de tout le pays ont annoncé 57 760 licenciements jusqu'à la fin de mars prochain. Le plus grand nombre de sociétés qui ont fait cette annonce sont de Brasov (centre), Galatzi (sud-est), Cluj (centre), Satu Mare (nord), Arges (sud). Les chômeurs les plus nombreux seront à Bucarest, suivi par Cluj et Galatzi. Les domaines les plus affectés sont le bâtiment, l'agriculture, l'industrie légère, la fabrication des substances et des produits chimiques, l'extraction du brut et des gaz naturels, ainsi que le traitement de l'aluminium.
 
Bucarest a de grandes chances d'organiser la finale de la Coupe de l'UEFA en 2012, bien que la Roumanie n'ait pas encore de stade qui respecte les critères pour accueillir une compétition d'envergure, indique Cotidianul. L'information a été fournie par le directeur général de la Fédération roumaine de Football, Ionut Lupescu, le verdict officiel étant attendu vendredi, à la réunion du Comité exécutif de l'UEFA.
 
"Nous sommes parvenus à un accord quant à l'organisation de la finale en 2012. Les Championnats d'Europe pourraient être organisés en 2012 en Ukraine et Pologne et la finale d'Europe League, à Bucarest", écrit le journal mentionné, ajoutant que de grandes chances existent pour l'organisation de cette finale.
Citește și

Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Acest sit folosește Akismet pentru a reduce spamul. Află cum sunt procesate datele comentariilor tale.