L’IFC place la Roumanie au rang des pays pour lesquels la sortie de la crise sera plus facile

 
International Finance Corporation (IFC), division d'investissements de la Banque Mondiale (BM), place la Roumanie parmi les pays de l'Europe de l'Est pour lesquels la sortie de la crise économique sera plus facile et qui pourront avoir accès aux fonds mis à disposition par la Banque Mondiale, la Banque européenne d'Investissements (BEI) et la Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), déclare Ana Maria Mihaescu, chef de la mission de l'IFC à Bucarest, qui a participé à un séminaire bancaire ce mercredi à Bucarest.
 
Les BM, BEI et BERD ont annoncé au début-mars un programme de financement commun chiffré à 24,6 milliards d'euros, comme aide pour la région de l'Europe de l'Est, Le programme s'adresse aux banques et aux compagnies.
 
La participation de l'IFC à ce programme s'élève à deux milliards d'euros, a précisé Ana Maria Mihaescu, selon qui l'IFC pourrait acheter des paquets d'actions représentant des participations minoritaires en vue de la recapitalisation des banques. ''Les banques n'ont pas besoin de recapitalisation en Roumanie, mais nous pourrons intervenir si besoin à l'avenir'', a encore dit le chef de la mission de l'IFC en Roumanie.
 
Les trois établissements financiers s'engagent à assurer un financement, à la fois rapide et important, afin de consolider les institutions de crédit de la région et pour faciliter l'accès des compagnies locales, particulièrement celui des PME, au capital, a encore montré Mme Mihaescu.
Une autre facilité mise à disposition par l'IFC est celle de trade finance, visant au financement des activités d'exportation-importation, pour qui elle a augmenté récemment les fonds disponibles, de 500 millions à 3 milliards d'euros.
Citește și
Spune ce crezi

Adresa de email nu va fi publicata

Consent management powered by Real Cookie Banner